On a tendance à assimiler la cuisine à la gastronomie. C’est tout à fait compréhensible, car la gastronomie englobe en majeure partie une dimension culinaire. Seulement, la différence entre ces deux notions est sensible, il est certainement nécessaire de savoir distinguer la cuisine de la gastronomie. En règle générale, la première est assimilée à la simple expression de l’alimentation tandis que la seconde est considérée comme une version améliorée de la cuisine. L’idée est là, cependant, il existe des détails subtils qui distinguent la gastronomie de la simple cuisine.

Cuisine ou gastronomie, une question d’état d’esprit

La cuisine traditionnelle est considérée comme une simple expression de l’alimentation. Elle est guidée par la nécessité de se nourrir. De ce fait, la personne exprime ses besoins de nourriture par le fait de cuisiner, peu importe le type de repas. Elle élabore alors des recettes, et met au point des techniques de cuisson pour parvenir à cuisiner un plat convenable.

La gastronomie, quant à elle, va aller plus loin que cela. En effet, elle se trouve à un degré plus élevé que la cuisine puisque c’est le perfectionnement de celle-ci. Ainsi, les recettes, les techniques de préparation, les aliments et les ustensiles sont sélectionnés minutieusement pour avoir un rendu sophistiqué. Alors qu’on peut cuisiner juste parce qu’on a besoin de manger, la gastronomie, elle, est indissociable de la notion de plaisir. Le repas est, donc, ici, envisagé au-delà de son simple aspect fonctionnel, pour se positionner en tant que vrai moment de plaisir.

La gastronomie, un art plus qu’une cuisine

Le perfectionnement de la cuisine n’a cessé de se transformer au fil du temps. La gastronomie ne concerne plus seulement les plats, mais aussi les manières de table. Cela va du geste du cuisinier, des personnes qui font le service, des convives. Le perfectionnement de la cuisine a fait naitre de nouvelles techniques et de nouveaux ustensiles ou de nouveaux aliments. Parallèlement à cela, le savoir-faire a aussi évolué. La cuisine gastronomique demande de l’attention et de l’excellence : dans le choix des produits, dans la préparation, dans le dressage et dans la façon de déguster les plats. Les chefs cuisiniers vont pouvoir transformer les ingrédients et produits en plats qui flattent les sens et procurent du plaisir. Devenue un art, la gastronomie comprend également la façon de dresser la table et de présenter les plats suivant les tendances de l’art et du design.

La gastronomie au sens organique

Bien que la gastronomie se définisse comme l’ensemble des règles qui régissent l’art de faire de la bonne cuisine, elle englobe aussi l’aptitude à créer de nouvelles recettes et à sélectionner les ingrédients avec soin. C’est ce qui fait également la différence avec la cuisine simple. En effet, la cuisine peut être à la portée de tout le monde. On peut tous concocter un petit plat avec ce qu’il y a dans le frigo, mais ce n’est en aucun cas de la gastronomie. Comme nous l’avons déjà souligné, cette aptitude n’appartient jusqu’ici qu’à une poignée de chefs cuisiniers. D’autre part, la gastronomie est également liée au cadre dans lequel elle se déploie, cadre qui doit répondre à certaines exigences.

Les grands chefs de la gastronomie

Lorsqu’on parle de gastronomie, on entend grand chef cuisinier, ces rares personnes à être capables de transformer les aliments en un plaisir des sens. Ils sont reconnus par une autorité culinaire spéciale qui leur attribue des distinctions en fonction de leur talent chaque année. Cette distinction n’est autre que l’étoile. Les chefs cuisiniers sont aujourd’hui nombreux, cependant il n’existe qu’une poignée de chefs étoilés en France. Les plus notables sont Paul Bocuse, Alain Ducasse, Joël Rebuchon ou encore, Michel Bras. Ces grands chefs possèdent notamment des restaurants étoilés aux quatre coins du monde.

Un restaurant gastronomique

Le restaurant gastronomique, communément appelé « le grand restaurant » est un établissement qui promeut la gastronomie. En ce sens, il propose un cadre agréable, un service soigné, des plats de qualité, mais également de bons vins. Par rapport à un restaurant classique, les menus y sont plus variés en fonction de leur valeur et de leur complexité. Pour distinguer les grands restaurants, on leur attribue aussi des étoiles. Les fins gourmets se rendent dans ces établissements pour tester la cuisine. C’est à la suite de ce test qu’on attribue les étoiles. Bien que la qualité de la cuisine soit primordiale, un restaurant gastronomique se doit aussi de respecter des exigences au niveau de la décoration intérieure. La distinction va d’une à trois étoiles que seuls les meilleurs peuvent obtenir. Il existe, notamment, un classement des meilleurs restaurants de France. Tel est le cas du Guide rouge, communément appelé le guide Michelin.