Même si aujourd’hui de plus en plus de femmes laissent leur trace dans la gastronomie française, la parité avec les hommes dans ce domaine est encore loin d’être respectée. Les chiffres parlent d’eux-mêmes, étant donné que certaines observations ont permis de mettre en avant que sur plus de 350 restaurants gastronomiques français, seuls 3 % sont dirigés par des femmes. Toutefois, il faut comprendre que ce ne sont pas les chefs talentueuses qui manquent, car à contrario, le fait est que 25 % des professionnelles du métier sont des femmes. Cela est également constaté dans d’autres catégories, comme la pâtisserie ou la sommellerie. Les quelques cuisinières de génies qui se rencontrent dans le domaine de la gastronomie française contribuent fortement au développement de cette discipline. En effet, les femmes-chefs ont parfaitement leur place dans le monde de la restauration haut de gamme et, fort heureusement pour la jeune génération, c’est en bonne voie pour se développer. La finesse dont disposent les femmes-chefs apporte cette touche de perfection aux plats gastronomiques qui s’apprécient tant dans la cuisine française. Découvrez alors dans cet article les femmes qui marquent cette discipline particulière et qui la font singulièrement briller.

Les noms le plus connus dans le domaine

Si la femme a aujourd’hui sa place à la tête des plus grandes cuisines de France, c’est parce qu’il y eut à l’origine de talentueuses cuisinières qui ont su faire la différence. Les toutes premières femmes ayant égalé le niveau des hommes dans la gastronomie sont Eugénie Brazier et Marie Bourgeois. En effet, dans les années 1930 ces dernières ont été les premières femmes cuisinières à obtenir les trois étoiles distribuées par le guide Michelin, une distinction significative en termes de gastronomie. Grâce à leurs travaux, les auberges françaises disposent aujourd’hui d’une certaine position prestigieuse qui est reconnue de tous. En effet, ce n’est pas pour rien que ces lieux constituent une destination très prisée des touristes en France.

Par la suite, d’autres femmes ont connu encore plus de succès et la place de la gent féminine se constate de plus en plus dans la gastronomie française. En termes de femmes-chefs étoilées, c’est Marguerite Bise, en 1951, qui succède aux mères Brazier et Bourgeois avant que n’apparaisse Anne-Sophie Pic en 2007. Cette dernière figure aujourd’hui comme celle qui a confirmé la place des femmes dans la cuisine française et est devenue une actrice incontournable de la gastronomie avec son restaurant familial La Maison Pic. En effet, à son image, les descendantes d’Ève s’imposent progressivement dans ce milieu, même si elles doivent encore se battre pour avoir plus de place. En 2011, étant encore très jeune, Anne-Sophie Pic reçoit une autre distinction qui est le Prix Veuve Clicquot de la meilleure femme-chef du monde. Ce n’est qu’en 2015 qu’une autre française, Hélène Darroze, lui succède à ce titre.

Pour les pionniers comme les mères Brazier et Bourgeois, la renommée s’est faite discrètement tandis que dans le cas de la jeune génération, tout est fait pour que la reconnaissance dépasse les frontières. Dans le cas particulier des femmes, le métier semble être difficile et il faut faire preuve d’une grande volonté et d’une véritable passion pour aller loin. Fort heureusement, la persévérance est propre aux femmes et actuellement, il y a plus d’une bonne dizaine de femmes-chefs qui sont à observer et à suivre de près, car elles promettent de mener haut les couleurs et les traditions françaises en termes de gastronomie.

Les femmes-chefs qui méritent toute notre attention

Bien que les femmes se fassent discrètes dans le monde de la gastronomie française, cela ne signifie en aucun cas qu’elles soient absentes. Bien au contraire, elles sont là et elles sont bien parties pour s’imposer petit à petit, au même niveau que les plus grands noms masculins de la cuisine française.

Déjà citées plus haut, Anne-Sophie Pic et Hélène Darroze sont en tête de liste pour confirmer la place de la gent féminine dans la gastronomie française. Aujourd’hui encore, même après qu’elles aient été consacrées meilleures femmes-chefs au monde, elles restent dans la liste des élites à garder en vue, car elles n’ont pas encore dit leurs derniers mots et promettent de futures grandes réalisations.

D’autres noms sont alors à retenir comme ceux de Ghislaine Arabian ou encore Fanny Rey. La première tient, d’une main de fer, un célèbre bistrot et brasserie d’un raffinement irréprochable du nom de « Les Petites sorcières de Ghislaine Arabian ». Quant à Fanny Rey, elle a su transformer les auberges traditionnelles en y apportant un exceptionnel vent de fraicheur. Les deux ont en point commun. Elles se sont fait connaitre dans la célèbre émission Top Chef dans laquelle elles ont su réaliser des plats, d’une qualité exceptionnelle, dignes des plus grands gastronomes français.

Outre ces personnalités plus ou moins connues du grand public, on peut aussi citer d’autres noms féminins qui, aujourd’hui, font discrètement, mais sûrement, briller la gastronomie française. Entre autres, vous pourrez retrouver Isabelle Auguy, Nathalie Beauvais, Sophie Bise, Élisabeth Bourgeois, Lydia Egloff, Fabienne Escoffier, Nicole Fagegaltier, Beatriz Gonzalez, Élisabeth Lefebre, Stéphanie Le Quellec, Marie-Pierre Lovichi, Anne Majourel, Flora Mikula… De même, dans le monde de la pâtisserie et de la sommellerie, des femmes commencent à s’imposer petit à petit.